Votre premier cours est offert ! Cliquez-ici pour essayer gratuitement !

fermer

Qui sommes-nous ?

Schoodo, des élèves, des parents comme les autres… qui ont besoin d’une nouvelle approche du soutien scolaire et des devoirs à la maison.

Illustration-qui-sommes-nous

L'histoire de Schoodo

Schoodo, c’est d’abord l’histoire d’un père, Florent, dont l’ado – comme des milliers d’autres en France – se trouve pris au piège de la crise sanitaire en mars 2020.

Cours à distance et rupture scolaire se traduisent en emploi du temps à gérer avec les enfants, les frustrations grandissantes devant les « solutions visio » qu’il faut télécharger, le suivi pédagogique quasi inexistant…

Joignant le geste à la parole, Florent réfléchit à une solution de soutien scolaire simple et efficace. Une solution qui répond en tout point aux élèves, du primaire à l’enseignement supérieur. Une solution qui soit suffisamment flexible pour offrir, aux intéressés, l’autonomie dont ils ont besoin pour prendre leur scolarité en main.

Le soutien scolaire et l’aide aux devoirs, s’ils font partie des problématiques des élèves, sont également l’affaire des parents. C’est dans cette optique que Florent a développé un concept fort et inédit. Prix imbattables, rapidité d’accès à un enseignant à tout moment, qualité des cours et du suivi : Schoodo se présente comme un véritable allié dans la réussite des enfants à l’école.

fond section talent de vos enfants

L'histoire de Schoodo

Florent

Papa de deux garçons, dont un ado, Florent garde de bons souvenirs de ses années à l’école, mais préfère que ses bulletins restent bien rangés quelque part au grenier. Bienveillant, entrepreneur dans l’âme et à l’écoute des besoins de chacun, Florent est le fondateur de Schoodo. C’est de sa propre expérience, ainsi que de son observation du rythme de ses enfants qu’a émané un concept simple, néanmoins essentiel : l’aide aux devoirs décomptée à la minute et le soutien scolaire individuel ou en groupe. Pour lui, comme pour bon nombre d’élèves du primaire à la Terminale, sans oublier les étudiants, Schoodo apporte une réponse pratique pour une scolarité épanouie et sereine.

Corinne

Lorsqu’elle était à l’école, Corinne dévorait les livres. Élève modèle, elle restait loin de la télévision. Pour autant, Corinne se souvient de moments au cours desquels elle aurait souhaité de l’aide de la part de ses parents pour faire ses devoirs. Ces derniers parlant très mal le français, Corinne a dû se débrouiller seule, composant avec sa frustration et ses angoisses devant les dissertations de français et les exercices complexes de mathématiques. En tant que proviseur, Corinne soutient le projet Schoodo et le cautionne, consciente des difficultés de certains jeunes à suivre les cours et à travailler à la maison.

Marcelino

Le caractère et la détermination de Marcelino ont permis de faire de lui un élève très motivé. Ne bénéficiant pas de l’aide de ses parents, issus de l’immigration, Marcelino a compté uniquement sur son travail et sa capacité d’autonomie pour suivre les cours et devenir le meilleur élève. Aujourd’hui, il réalise qu’il aurait très certainement bénéficié de soutien ponctuel et instantané pour soulever certains blocages en mathématiques et en sciences physiques. Même les meilleurs élèves ont parfois besoin d’un coup de pouce pour faire leurs devoirs à la maison et rendre leur travail à temps !

Aujourd’hui père de trois enfants, Marcelino constate, en prenant du recul, que chacun avance à sa manière. L’aînée ne voulait pas que l’on mette le nez dans ses devoirs à la maison, alors que la plus jeune attendait patiemment le retour de sa mère pour commencer à travailler, et ce jusqu’en classe de 5e. Pour lui, comme pour tous les membres de l’équipe Schoodo, le soutien instantané et personnalisé est une solution gagnante pour tous les jeunes.

Marie-Caroline

À l’école, Marie-Caroline était appliquée et cumulait les bons résultats. Fille d’enseignante, elle prenait plaisir à faire quelques exercices de mathématiques supplémentaires par rapport à ce qui était demandé, même si cela semblait étrange à la majorité de ses camarades.

Aujourd’hui maman de deux charmantes petites filles, Marie-Caroline a pu apprécier la puissance et le pouvoir de la formation à distance. C’est en effet pendant le confinement lié à à la crise sanitaire de la Covid-19 que sa fille de 7 ans a pu continuer à suivre ses cours de danse à distance et pratiquer son activité favorite à la maison.

Convaincue que l’apprentissage par visio interposée est tout à fait adapté aux jeunes, Marie-Caroline prévoit de faire profiter ses enfants de cours de langue, ces derniers n’étant pas inclus dans le programme scolaire au primaire.

Stéphane

Lorsqu’il était sur les bancs de l’école, Stéphane se montrait rapide et intéressé par la nouveauté et l’apprentissage en général. Il se souvient également qu’il délivrait ce que l’on attendait de lui, sans forcément fournir des efforts supplémentaires. Le sujet des devoirs à la maison étant devenu source de conflit à la maison lorsqu’il était au lycée, Stéphane a bénéficié de cours de soutien. À l’époque, la flexibilité ne faisait pas partie de l’offre, puisque cette aide était dispensée par les professeurs du lycée, dans les bâtiments scolaires, et uniquement le mercredi et le samedi matin.

Pour ses enfants, aujourd’hui âgés d’une vingtaine d’années, Stéphane affirme avoir recouru au soutien scolaire à la fin du collège et au lycée. Une aide précieuse pour Clémence qui a pu être accompagnée et a appris à gérer son stress. Pour Quentin également, comme moyen de persister dans l’effort.